Depuis quelques années, je reste très persuadé que le meilleur modèle développement qu’il faut pour nos nations africaines et en particulier la RDC, c’est le modèle du développement participatif dont les fondements sont posés à la base et non au Sommet.
Dans un contexte où tous les fondements sont renversés dans une société comme la notre(en RDC), nous pouvons beau nous plaindre, faire des marches de protestation ( ce qui n’est pas mauvais d’ailleurs), faire de posts sur les réseaux sociaux et des articles sur des blogs des discussions pour se victimiser dans le but de conscientiser les différentes classes dirigeantes qui sont passées dans ce pays, il n y aura presque jamais des résultats concrets attendus simplement parce que plusieurs sont encore sous les chaînes de la cupidité, de la méchanceté, de la haine, de l’égoïsme et de la convoitise.
Un mot me revient beaucoup à l’esprit à ce sujet, c’est le mot “SACRIFICE”… Et oui, pour le bien communautaire d’un peuple, il faut soi-même accepter de faire des sacrifices en temps, en énergie, en argent et d’autres ressources qu’on peut disposer naturellement..
Tu peux être fonctionnaire, salarié dans une entreprise privée, commerçant, entrepreneur, scientifique et autres qualités, rien ne nous empêche à commencer à se muter en des collectifs ou coopératives pour résoudre à notre niveau les besoins réels constatés dans votre secteur ( Loin de moi l’idée de toutes les ONG cupides qui naissent à la recherche de financement extérieur sans poser des vraies bases dans la société).
Par cet article, j’aimerais rendre hommage à tous ceux-là qui malgré toutes les charges sociales et défis quotidiens qu’ils font face n’aménagent jamais des efforts quand il s’agit de l’intérêt communautaire, en particulier je vais citer la coopérative MABELE COOP pour la promotion et distribution des produits locaux avec la perspective d’une chaîne de 50 super marchés à Kinshasa, SÉNEVÉ NETWORK l’initiation à l’esprit entrepreneurial à la jeunesse avec plus de 200 jeunes formés, encadrés et suivis depuis 4 ans, YES AFRICAN l’apport de nos langues maternelles dans notre système éducatif, GLOBAL SPORTS PROMO vendre le potentiel congolais dans le domaine du sport, ELSHADDAI la promotion de la culture de l’autosuffisance alimentaire avec les techniques de l’agriculture dans des sacs et plusieurs autres initiatives que vous pouvez même identifier à votre niveau.
Toutes ces actions semblent encore isolées parce qu’il faut encore un peu de temps pour qu’elles grandissent, qu’elles se fédèrent entre elles jusqu’à un moment où ceux qui sont au sommet du pays n’auront plus de choix si ce n’est d’apporter des mesures d’accompagnement pour amener ces prouesses à un niveau plus étendu à l’échelle nationale.
Si nous peuple nous sommes sans force face aux décideurs, voilà là où se trouve notre force à long terme si on prend réellement conscience même
si nous sommes dans un système longuement et hautement corrompu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici